Stèle en hommage au maquisard René Chantelat, Le Poinçonnet (Indre)

Légende :

Stèle en hommage au maquisard René Chantelat, tué par les Allemands au cours d'une mission le 30 août 1944, située route de Varennes, au Poinçonnet (Indre)

Genre : Image

Type : Stèle

Source : © ANACR Indre Droits réservés

Détails techniques :

Montage d'après photographies numériques en couleur.

Date document : 1945

Lieu : France - Centre - Indre - Le Poinçonnet

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Erigée en 1945, à la même période que les stèles de Riau de la Motte et de la route d'Artois, cette stèle fait l'objet d'une cérémonie commémorative le dimanche le plus proche du 30 août.


ANACR Indre.

Contexte historique

René, Julien Chantelat

Né le 7 septembre 1923 à Vierzon (Cher), mort à l’hôpital le 31 août 1944 à Châteauroux (Indre) ; mécanicien ; FTP.
Fils de Julien Chantelat et de Renée Landillon, son épouse ; René Chantelat était mécanicien, domicilié 33 rue de la Baudrerie à Châteauroux ; il avait rejoint le maquis début juin 1944 à la compagnie FTP 2206 et avait été détaché le 26 août comme agent de liaison motocycliste au bureau de la Place de Châteauroux.
Au cours d’une mission, il fut blessé mortellement au Poinçonnet (Indre) par les soldats allemands d’une formation qui faisait retraite, et mourut le 31 août à l’hôpital de Châteauroux où il avait été transporté ; déclaration de décès de Léon Ballery, directeur de l’hôpital de Châteauroux.
Reconnu « Mort pour la France ». Son nom figure sur la stèle érigée en 1945 (inscrit « tué le 30 août ») à la sortie du Poinçonnet sur la route de La-Forge-de-l’Isle.


Auteur : Michel Gorand pour le Dictionnaire des fusillés - biographie de René Chantelat.

Sources :
n° 641 du registre des décès de Châteauroux.
ANACR Indre, Combats des maquisards été 1944, 2012.