Stèle en hommage aux maquisards M. Manganoni et C. Autors, lieu-dit "les Grands Bois", Diors (Indre)

Légende :

Stèle en hommage aux maquisards Marius (Mario) Manganoni et Camille Autors, fusillés par la Gestapo le 5 août 1944, lieu-dit "les Grands Bois", Diors (Indre)

Genre : Image

Type : Stèle

Source : © ANACR Indre Droits réservés

Détails techniques :

Montage d'après photographies numériques en couleur.

Lieu : France - Centre - Indre - Diors

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Cette stèle, située au lieu-dit « Les Grands Bois » dans la commune de Diors, route départementale 925 en direction de Vouillon, fait l'objet d'une cérémonie annuelle, le premier dimanche d'août.


ANACR Indre.

Contexte historique

Mario Manganoni (1)

Né le 7 septembre 1926 à Cheniménil (Vosges), exécuté sommairement le 5 août 1944 à Diors (Indre) ; FFI.
Fils de Giovanni Manganoni et de Cécile Verzaroli, son épouse. Mario Manganoni était ouvrier agricole, domicilié à Sainte-Lizaigne (Indre) ; soldat des Forces françaises de l’intérieur, il était en mission de ravitaillement, revenait de Pruniers (Indre) et rejoignait le maquis Indre Est dans les bois de Pruniers ; il fut emmené au siège de la gestapo rue de Mousseaux à Châteauroux (Indre), interrogé, torturé puis transporté dans la forêt avec 3 autres FFI et fusillé par la gestapo, le 5 août 1944 vers 17 h au lieu-dit "le Grand Bois" de Diors, commune de Diors. « Mort pour la France » décision 510.048. (Initialement acte de décès d’un inconnu, et reconnaissance du corps par sa sœur Ginette le 27 août 1944. Déclaration de décès de Paul Couet, gendarme à Châteauroux. Son nom figure sur une stèle érigée, sur le lieu du crime, en bordure de la D925 qui traverse la forêt, à quelques km de Diors, en direction de Vouillon.

 

Camille Autors (2) 

Né le 8 août 1920 à Vouillon (Indre), exécuté sommairement le 5 août 1944 à Diors (Indre) ; charcutier. FFI.
Fils de Barnabé Autors, cultivateur et de Marie Limousin, son épouse. Camille Autors était charcutier, domicilié à Vouillon ; soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) du groupe Indre-Est depuis le 7 juin ; après quelques heures passées chez ses parents à Vouillon le 4 août, il rentrait à bicyclette à son campement et il fut arrêté à un barrage de la gestapo qui recherchait des maquisards ; il fut emmené au siège de la gestapo, rue de Mousseaux à Châteauroux (Indre), interrogé, atrocement torturé, puis transporté dans la forêt le lendemain avec 3 autres FFI et fusillé par la gestapo, le 5 août 1944 vers 17 h au lieu-dit "le Grand Bois" de Diors, commune de Diors. « Mort pour la France » décision 541.946 EC/A2 du 7 juin 1946. Déclaration de décès de Paul Couet, gendarme à Châteauroux. Son nom figure sur une stèle érigée, sur le lieu du crime, en bordure de la D925 qui traverse la forêt, à quelques kilomètre de Diors, en direction de Vouillon.


Auteur : Michel Gorand pour le Dictionnaire des fusillés - biographies de Mario Manganoni, de Camille Autors.

Sources :

(1) n° 8 du registre des décès de Diors.

(2) n° 5 du registre des décès de Diors.