Rue André-Clemessy, Mulhouse (Haut-Rhin)

Genre : Image

Type : Nom de rue

Producteur : Bertrand Merle

Source : © Collection Bertrand Merle / aéria Droits réservés

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur

Date document : 2017

Lieu : France - Alsace - Haut-Rhin - Mulhouse

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

Voie dénommée rue André-Clemessy par un arrêté municipal du 9 juillet 2003. C’est une rue parallèle aux rues Jean-Jaurès (1859-1914) et Lavoisier (1743-1794) dans le quartier de la Cité située en bordure d’un jardin public, le parc de la Cotonnière (la plaque bilingue indique: Baradrackgàrta ou en alsacien, « jardin de la réglisse » en souvenir de la boisson qu’un industriel du quartier offrait quotidiennement à ses ouvriers). La rue longe aussi la cité Manifeste, ensemble immobilier de 61 appartements locatifs inauguré en 2005 appartenant à la Somco (Société mulhousienne des cités ouvrières). La réalisation de cet ensemble a été confiée à cinq équipes d’architectes - atelier Jean Nouvel / Shigeru Ban - Jean de Gastines / Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassel, Duncan Lewis / Potin + Block, Mathieu Poitevin / Pascal Reynaud - coordonnés par Jean-Paul Robert.

La plaque de rue précise la qualité d’industriel d’André Clemessy ainsi que les années de naissance et de décès.


Bertrand Merle

Sources
Les rues de Mulhouse. Histoire et patrimoine, Conseil consultatif du patrimoine mulhousien et avec le concours de la Société d’histoire et de géographie de Mulhouse, Editions JM 2007 et JM 2009 actualisées et enrichies.

Contexte historique

André Clemessy (Andreas Eugen) est né à Brunstatt, commune mitoyenne de Mulhouse le 8 mai 1907 dans l’Alsace devenue allemande après la défaite à l’issue de la guerre de 1870-1871 et le traité de Francfort-sur-le-Main. Il est le fils d’Eugène Clemessy, électromécanicien, salarié à la SACM (Société alsacienne de construction mécanique) et de son épouse Marie Angélique, née Alisy. La famille est de religion catholique. L’état civil de l’époque ne précise pas l’adresse. En ce début de XXe siècle, Eugène Clemessy installe une petite centrale électrique sur un vieux moulin pendant ses loisirs qui va alimenter les communes proches. En 1908, il fonde les Etablissements Clemessy où il vend du petit matériel électrique dans un magasin rue de la Sinne à Mulhouse. L’entreprise grandit puis se développe sur le site de la Dentsche, zone industrielle aujourd’hui disparue située à côté de la place de l’Europe (porte Jeune) et se diversifie au fil des ans: réparation de moteurs électriques, téléphone, tableaux électriques, installations électriques dans le monde industriel et notamment le textile, haute tension.

André Clemessy entre dans la société en 1930. Il en devient directeur général en 1939 à la mort de son père, il a 32 ans. C’est aussi le début de la 2e Guerre Mondiale. En 1939, Auguste Riegel (né à Belfort le 15 avril 1887 - décédé à Mulhouse le 11 janvier 1960), 52 ans, personnage central de la résistance mulhousienne est chef de service chez Clemessy. Le contact est rapidement établi avec Paul Winter (7e colonne d’Alsace puis commandant Daniel du réseau Martial), patron des Tissages de Bourtzwiller futur chef des FFI du Haut-Rhin ainsi que d’autres protagonistes qui vont structurer et animer la résistance locale. André Clemessy s’implique dans les réseaux d’évasions, notamment comme pourvoyeur. Mulhouse est un carrefour important des filières d’évasions vers Bâle, vers le Jura suisse par le Sundgau, vers Belfort.

André Clemessy est arrêté une première fois par la Gestapo le 15 septembre 1941. Il est tout d’abord déporté à Fribourg-en-Brisgau (pays de Bade voisin) puis transféré au camp de Schirmeck (Bas-Rhin) d’où il est libéré le 30 octobre. Il est arrêté une seconde fois le 13 mai 1943 et ne rejoint Mulhouse que le 25 avril 1945. Entre temps, il est interné à Mulhouse, puis transféré au camp de Schirmeck (23 juin 1943) et par la suite, sur différents sites du pays de Bade: au camp de Gaggenau (23 octobre 1944), la prison de Baden-Baden (10 décembre) et à Kniebis (1er avril 1945) d’où il est libéré le 20. André Clemessy fait partie des forces françaises combattantes (FFR) et est reconnu comme déporté et interné résistant (DIR). Il décède à Mulhouse le 28 mars 1996.

Après guerre, la société se développe à l’international; elle participe notamment à la construction de la base de Kourou en Guyanne. Aujourd’hui, l’entreprise Clemessy fait partie du groupe Eiffage.


Bertrand Merle

Bibliographie
- http://fr.clemessy.com/clemessy/histoire/
- Note biographique. André Clemessy. DVDrom de l’Aéria la Résistance des Alsaciens. Sous la direction d’Eric Le Normand. Aéri. 2016. Reprise dans le musée de la résistance en ligne.
- Auguste Riegel.
- Paul Winter. Fiches d’Eric Le Normand. DVDrom de l’Aéria la Résistance des Alsaciens. Aéri. 2016.
- Etat civil de la Ville de Brunstatt. Naissances 1907.
- Service historique de la Défense GR 16P 133454
- Archives départementales du Territoire de Belfort. Naissances 1885-1887.