Voir le recto

Stèle érigée à la mémoire des soldats alliés, Honfleur (Calvados)

Légende :

Cette stèle située 15 Quai de la Tour à Honfleur, inaugurée le 23 août 1998, comprend un extrait du discours prononcé par le maire de Honfleur le 25 août 1944.

Genre : Image

Type : Stèle

Producteur : Fabrice Bourrée

Source : © Département AERI de la Fondation de la Résistance Libre de droits

Détails techniques :

Photographie numérique en couleur

Date document : 3 mai 2018

Lieu : France - Basse-Normandie - Calvados - Honfleur

Ajouter au bloc-notes

Contexte historique

Le vendredi 25 août 1944, dès 6h du matin des longues colonnes de véhicules militaires belges, canadiens et britanniques débouchent dans la ville de Honfleur par les différents points d’accès. Une joie immense s’empare de la population. Une forêt de drapeaux tricolores fleurit la ville. Un accueil triomphal est réservé aux libérateurs mettant un terme final aux 1531 jours d’occupations. La ville est préservée par miracle en quasi totalité de la destruction. Cependant on déplore de nombreuses victimes civiles.

A 9h45 à l’hôtel de ville, le comité local de la libération nationale, procède à l’installation du nouveau maire de la ville ; Albert PATIN, ancien adjoint est désigné par le comité.
Pendant ce temps l’avant garde alliée continue sa progression vers la rivière Saint Sauveur et Fiquefleur. Les Allemands sont retranchés sur une colline dominant la rivière « MORELLE ». Puissamment armés, les Alliés se heurtent à cette troupe en déroute décidée au sacrifice suprême. La Brigade Belge avec l’aide de résistants Honfleurais rejoint le front. L’affrontement violent occasionne de nombreuses pertes.

Dans l’après- midi une foule en liesse acclame les libérateurs et les FFI . Une brève cérémonie à l’initiative de la résistance et de la population est organisée au PC de la brigade belge à l’hôtel du Cheval Blanc quai des Passagers. 

A 19h, le conseil municipal accompagné des membres du comité local de libération reçoit officiellement les Officiers commandant les contingents belges. Albert PATIN prononce alors le discours suivant :
"Madame, Messieurs les colonels , Messieurs,
Honfleur est enfin libéré, depuis plus de quatre ans que nous attendions de sortir enfin des fers qui nous étreignaient, nous voici redevenus des citoyens indépendants. Ah ! Il faut avoir vécu cette vie d’esclave, il faut s’être vu commander par des hommes dépourvus de tout sentiments d’humanité et quoiqu’ils en disent de tout degré profond de civilisation, pour comprendre le soulagement que nous avons tous éprouvé ce matin 25 Août, nous avons pu, sous un soleil magnifique, exprimer toute notre joie de voir se produire pareil événement. Et cela Messieurs les Colonels, c’est à vous, à vos soldats, à votre pays que nous le devons permettez-moi d’y ajouter le concours caché de la résistance des Français. Dés 1940 , à l’heure où la BELGIQUE et la FRANCE succombaient sous les coups d’un adversaire qui n’avait vécu que de la préparation de la guerre depuis 20 ans, l’ANGLETERRE relevait fièrement le gant. La lutte fût longue, difficile, mais elle en sortira, je dirai même qu’elle en est sortie. A la vaillante ANGLETERRE se sont jointes des nations comme les ÉTATS-UNIS, la RUSSIE, la vaillante petite BELGIQUE et tous les autres peuples accablés sous le coup de l’oppresseur. Aujourd’hui , se lève notre soleil d’Austerlitz, vos nobles efforts sont récompensés et vous avez comme démonstration l’accueil chaleureux de notre population. Quand hier soir, nous avons vu défiler dans nos rues nos vaillantes compagnies nous avons été persuadés que la fin de nos maux était arrivée et ce matin quand nous avons appris que l’ennemi s’était retiré sans combattre nos cœurs se sont soulevés de joie et de reconnaissance. Enfin, nous voilà libérés. Nous souhaitons de poursuivre votre marche victorieuse, vous rencontrerez pour vous aider dans cette tâche nos vaillants membres de la résistance. Bientôt, nous en sommes convaincus sonnera la victoire totale.
Gloire à l’ ANGLETERRE, aux ÉTATS-UNIS , à la RUSSIE , à la vaillante BELGIQUE et à tous les peuples alliés.
VIVE DE GAULLE , VIVE LA RÉPUBLIQUE et VIVE LA FRANCE"


Extrait du site Honfleur 39-45