Couverture de la partition du chant Maréchal nous voilà

Légende : Cette chanson peut être considérée comme l'hymne officieux du régime de Vichy.

Genre : Image

Type : Partition

Source : Collection Robert Serre

Détails techniques : Couverture couleur, 21 x 27 cm.

Date document : Sans date

Lieu : France

Analyse média

La brochure comporte deux pages intérieures qui transcrivent la partition du chant Maréchal nous voilà aux louanges de Pétain.
La chanson a été largement éditée sous la forme ici présentée :
- paroles : André Montagard,
- musique : André Montagard et Charles Courtioux.

Description de la couverture : sur fond tricolore, une foule enthousiaste, bras levé, s’avance vers le bâton du Maréchal et les étoiles. Certains portent râteau, pioche et fourche, symbole du « retour à la terre », d’autres brandissent des drapeaux marqués du glaive, du bouclier et du casque gaulois de la Légion. Le titre « Maréchal, nous voilà » est surmonté de l’expression « Le serment de la France à son chef ».


Auteur(s) : Jean Sauvageon

Contexte historique

La propagande du gouvernement de Vichy s’adresse à toute la population, mais les écoliers, la jeunesse sont des cibles privilégiées.

Dans tous les établissements scolaires, les élèves sont rassemblés chaque matin devant le mât où l’on lève le drapeau français.

Dans la journée, au cours de la leçon de chant, on apprend Maréchal nous voilà.

C’est un des moyens d’inculquer l’idée de la Révolution nationale aux jeunes enfants et de s’en servir comme vecteurs pour diffuser cette idéologie dans les familles. Cette chanson à la gloire du maréchal Pétain a été créée dès 1940. Les paroles sont d’André Montagard qui a été aidé pour la musique par Charles Courtioux. En fait, cette chanson est un plagiat qui a utilisé, pour les paroles, une chanson dédiée au Tour de France et, pour la musique, une composition de Casimir Oberfeld, mort en déportation, en 1945, à Auschwitz.

Cette chanson devient, en fait, l’hymne officieux de l’État français, même si La Marseillaise n’a pas été supprimée.

Elle est largement diffusée par la radio, notamment par la voix d’André Dassary.

Les enfants, les Résistants, rapidement, ne se privent pas de détourner la chanson, en conservant la mélodie mais en adaptant des paroles de dérision, de critiques ou de lutte.

Sans vouloir donner, ici, la totalité du texte, le refrain seulement montre combien il est laudatif à l’égard du chef de l’État : « Maréchal, nous voilà ! / Devant toi le sauveur de la France / Nous jurons, nous les gars / De servir et de suivre tes pas /Maréchal nous voilà ! / Tu nous a redonné l’espérance / La Patrie renaîtra Maréchal, Maréchal / Nous voilà ! »

Il participe largement au culte de la personnalité créé autour de Pétain dès 1940.


Auteur(s) : Jean Sauvageon
Sources : Dvd-rom La Résistance dans la Drôme-Vercors, éditions AERI-AERD, février 2007.