Plaque en hommage à Victor Balanant, Buzançais (Indre)

Légende :

Plaque érigée à la mémoire de Victor Balanant (1888-1944), ancien député du Finistère, ancien percepteur de Buzançais, chevalier de la Légion d'Honneur, croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945, mort glorieusement le 17 août 1944, apposée sur la façade de son domicile, place Balanant à Buzançais (Indre)

Genre : Image

Type : Plaque

Source : © ANACR Indre Droits réservés

Détails techniques :

Montage d'après photographies numériques en couleur.

Date document : 17 août 1947

Lieu : France - Centre - Indre - Buzançais

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

La plaque a été inaugurée le 17 août 1947, à l'initiative du comité ANACR de Buzançais.
 
Chaque année, le 17 août, se tient une cérémonie commémorative devant le domicile de Victor Balanant.


ANACR Indre.

Contexte historique

Victor Balanant est un homme politique français né le 3 juillet 1888 à Brest (Finistère) et décédé le 17 août 1944 à Buzançais (Indre).
Il est élu en 1919 député du Finistère sur la Liste républicaine et démocratique d'union nationale, apparentée au Bloc national. Il est alors apparenté à l'Alliance démocratique. Militant démocrate-chrétien, il fait partie du Groupe des 14 qui, issu du Bureau d'action civique, donne naissance au premier groupe parlementaire démocrate-chrétien de France, le groupe des Démocrates ; ce groupe parlementaire donnera naissance au Parti démocrate populaire. Battu aux élections législatives de 1928, il continue son action politique dans le journalisme.

Engagé dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, Victor Balanant décède à Buzançais en 1944 après un parachutage de grenades. Il sauve la vie de ses camarades menacés par l'explosion d'une caisse de munitions. Avant de mourir, il eut le temps de leur dire : « Mourir c'est servir » ; il est déclaré Mort pour la France.


Sources :

Biographie sur le site Wikipedia, consultée le 31 janvier 2018.

« Victor Balanant », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960.