Veuillez activer votre plugin flash player

Les Allemands en Alta Rocca

Légende :

Entretien entre le colonel de Peretti et Marcel Santoni évoquant la présence allemande en Alta Rocca du 15 au 17 septembre 1943, septembre 2004 

Genre : Film

Type : Vidéo

Source : © Archives privées Marcel Santoni Droits réservés

Détails techniques :

Film en couleur d'une durée de 2 minutes et 23 secondes.

Date document : Septembre 2004

Lieu : France - Corse - Corse du Sud

Ajouter au bloc-notes

Analyse média

L'Alta-Rocca est le théâtre de durs combats entre résistants corses et forces allemandes pour l'essentiel, les Chemises noires italiennes prenant le parti des Allemands, tandis que certains Italiens d'Aullène rallient les Corses.

Les combats se déroulent notamment dans le village de Carbini, situé sur la route stratégique qui va de Levie au col de baccino et à la côte orientale ; à Quenza, village de montagne où les Allemands possèdent un dépôt considérable (ravitaillement, carburant, munitions, atelier de réparation et hôpital) que les huit groupes de patriotes - soit 43 hommes - attaquent et où sauteront 200 tonnes d'explosifs.

Inégaux dans le combat, Allemands et Chemises noires étant puissamment armés et en nette supériorité numérique face aux résistants corses, les patriotes parviennent néanmoins à imposer un harcèlement permanent et efficace qui finit par lasser l'ennemi, préférant se retirer. La parfaite connaissance des lieux de repli et de cache ainsi que l'acharnement dont font preuve les résistants pour bouter l'ennemi hors de l'île ont, dans la micro-région de l'Alta Rocca, eu raison des chars tigre de 28 tonnes allemands. 


D'après
Maurice Choury, La Résistance en Corse, "tous bandits d'honneur !", préface d'Arthur Giovoni, Editions sociales, Paris, 1958.

CHAUBIN Hélène, Corse des années de guerre 1939-1945, Editions Tirésias-AERI, Paris, 2005.