Veuillez activer votre plugin flash player

Témoignage du général Callet

Légende :

Commandant de l'escadrille d'observation de la 2e DB, le capitaine Jean Callet fut chargé le 24 août 1944 de larguer sur la Préfecture de police un message d'encouragement de Leclerc aux insurgés. 

Genre : Film

Type : Témoignage

Source : © Collection Georges Mourier Droits réservés

Détails techniques :

Témoignage extrait de "24 heures pour Paris", un documentaire de Georges Mourier, 1998.

Date document : 1998

Lieu : France - Ile-de-France - Paris

Ajouter au bloc-notes

Contexte historique

Le 24 août 1944, Leclerc rejoint Arpajon dans la matinée. Il est averti que, de Paris, le préfet Luizet veut lui parler. Il lui fait répondre "Tenez bon, nous arrivons !" et double la communication d'un message jeté dans l'après-midi sur la préfecture de police par un Piper-club (avion de reconnaissance) piloté par le capitaine Callet, secondé par le Lieutenant Mantoux. 

Né le 5 juin 1914 à Versailles, Jean Callet sert au 2e régiment étranfer d'infanterie au Maroc en 1940, au 1er régiment de Tabors marocains puis 1er régiment de tirailleurs marocains de 1942 à 1943, avant de commander le peloton d'avions de la 2e DB. Après la guerre, il occupe plusieurs postes à responsabilité dans des cabinets milinstériels ou à l'Etat-major avant d'être adjoint au Gouverneur militaire de Paris en 1971. Général de Corps d'armée, il est décédé le 14 décembre 1999.

Etienne Mantoux, quant à lui, est né le 5 février 1913. Economiste libéral français, il est l’auteur d’une vive critique de la Théorie Générale de John Maynard Keynes publiée en 1937 dans la Revue d’économie politique, et du livre La Paix calomniée, critique du livre de John Maynard Keynes, Les conséquences économiques de la paix. Du 26 au 30 août 1938, il participe au Colloque Walter Lippmann organisé par Louis Rougier et dont le but était de repenser le libéralisme dans un contexte marqué par la montée en puissance des idéologies antilibérales à la veille de la guerre. Lorsque la traduction de ce livre sous le titre The Carthaginian Peace or the Economic Consequences of Mr. Keynes parut en 1946 chez Oxford University Press, le Sunday Times écrivit : « Voici Keynes mis en accusation, et l’accusation est formidable... » En 1995, le Daily Telegraph le décrivait encore comme "Un des livres les plus importants de ce siècle." Mais Etienne Mantoux ne devait pas voir son livre publié : il avait été tué au combat dans les derniers jours de la guerre en avril 1945. 


Sources :
Christine Levisse-Touzé, Paris libéré, Paris retrouvé, Gallimard, 1994.
Association des Amis et passionés du Père-Lachaise
Marcel Catillon, Mémorial aéronautique : qui était qui?, Nouvelles Editions Latines, 1997.