Mediathque



Rechercher un document





Rsultats : 1119 rponses
Die, revue du 14 juillet 1944

En partant de la gauche, avec la canne capitaine "Vaillant", avec un béret capitaine "Laurent", avec le casque capitaine "Morvan", avec un képi commandant de Lassus Saint-Geniès ("Legrand"), avec un béret et un brassard commandant Fraisse ("Xavier"), en partie caché, avec un béret capitaine Raynaud ("Alain"), lisant son discours capitaine Rueff ("Jean"), derrière tête nue avec des lunettes monsieur Bouchier, du CDL, avec un képi, commandant Bénézech ("Antoine") et complètement à droite, avec des lunettes, capitaine Fanget.

Sources : Collection Robert Serre

De nombreuses personnalits assistent cette crmonie

De gauche à droite : Charles Armorin, maire de Crest, Hector Gille, conseiller général de Crest-sud, Maurice Pic, sénateur, le général Descour, le docteur Maurice Rozier, deux membres du Comité de Libération, messieurs Aymard (lunettes) et Pluvy (de profil), le colonel Valette d’Ozia.

© Archives communales Crest, cliché L. Bovet, album « La vie crestoise » – droits réservés.

Extrait des registres des actes de l'tat civil - ville de Bastia

Extrait des registres des actes de l'état civil - ville de Bastia concernant Charles Vernuge

Archives Maurice Choury

Battage du bl Mirabel-et-Blacons

Charles Houfek, sur le gerbier, envoyant avec sa fourche les gerbes dans la batteuse. À gauche, le moteur électrique qui actionne la batteuse et la presse à ballots. Sur la photo de Larnage, le moteur est monté à l'arrière d'un tracteur. Sur la photo de Triors, le tracteur est actionné par gazogène.

Sources : collection Robert Serre

Manosque

Une plaque commémorative portant l'inscription : « Ici, berceau de la Résistance bas-alpine, du 22 au 23 mars 1950, a séjourné Charles de Gaulle, venu pour rendre hommage à Louis Martin-Bret, héros légendaire et martyr de la Libération » est apposée sur le bâtiment de la ferme "La Clémente", propriété de Louis Martin-Bret durant la Seconde Guerre mondiale

Cliché Pierre Ciantar - Tous droits réservés.

Chteau-Bernard (2/4)

Plaque de gauche : "En hommage au général Charles Delestraint, dit "Vidal" (1879-1945), Compagnon de la Libération, créateur de l’Armée Secrète (AS) le 11 novembre 1942, a soutenu auprès de la France Libre le projet militaire du Vercors. Victime de la barbarie nazie, interné au Struthof, mort à Dachau en 1945."

Coordonnées GPS du village de Château-Bernard : 44, 58, 37 N -  5, 34, 37 E.

Collection Guy Giraud - tous droits réservés.

La crmonie commence dans les rues de Crest

foule pendant l’exécution de La Marseillaise. Au 1er rang : le préfet Dupérier, le maire de Crest Charles Armorin, le général Descour. Derrière le préfet, successivement le docteur Maurice Rozier, Georges Brentrup, le docteur Tibor Revesz-Long Derrière le maire, le député Marcel Cartier, le général Cochinard Derrière le général Descour, le député Pierre Dhers, en arrière et plus à droite, en cravate, Paul Pons.

© Archives communales Crest, cliché L. Bovet, album « La vie crestoise » – droits réservés.

Remise de la croix de Guerre la ville de Crest le 19 juin 1949

Le général Descour épingle la Croix de Guerre attribuée à la ville de Crest sur un coussin barré de tricolore, porté par le maire de Crest, Charles Armorin. Il est encadré par deux adolescents Pupilles de la nation, Maurice Mège, fils d’un résistant tué le 6 juin 1944, et Marie-Louise Goubillon, dont le père, la sœur et deux frères ont été tués par le bombardement américain du 13 août 1944.

© Archives communales Crest, cliché L. Bovet, album « La vie crestoise » – droits réservés.

Marseille 1er arrondissement

Dans le 1er arrondissement de Marseille, une rue a été nommée en hommage à Guy Fabre depuis le 27 juillet 1990 - une plaque, située à l'angle des rues Bénédit et Guy-Fabre, rappelle : « Guy Fabre, dit Berger, 1924 - 1944, adjoint au chef régional des Jeunes de l'Organisation Universitaire (OU), du MLN, ex-MUR, fusillé par la Gestapo à Signes le 18 juillet 1944 - cette rue donne accès à la nouvelle entrée du lycée Saint-Charles

Cliché et légende : Pierre Ciantar - Tous droits réservés.