Mediathque

La base média constitue « la collection virtuelle » du Musée de la Résistance en ligne. Elle réunit des documents de tous types appartenant à une multitude de fonds publics et privés.

Chaque document inventorié est accompagné de sa notice explicative.
Un moteur de recherche performant (recherche simple ou croisée) permet à l'utilisateur d'utiliser la base de données selon ses propres critères. 

ATTENTION : les documents (photographies, archives, films...) utilisés ont fait l'objet de conventions avec leurs détenteurs et ne peuvent être utilisés par une tierce personne sans leur accord. Les coordonnées des détenteurs des documents sont mentionnées sur chaque notice.

Rechercher un document





Nesanel "Tony" Gryn

Carte de membre de l'Organisation juive de combat délivrée à Paris le 1er septembre 1944

© Yad Vashem   Droits réservés
Yehoshoua (Josu) Lifshitz

Pour certains résistants, l’engagement dans la résistance juive s’inscrit dans la continuité d’une trajectoire militante : Josué Lifshitz, ancien sergent de la Légion juive de l’armée britannique de Palestine lors de la Première Guerre mondiale, entraîne ainsi des jeunes recrues de l’Armée juive dans la région de Limoges.

© Yad Vashem   Droits réservés
Jeruchem Kleszczelski

Jeruchem Kleszczelski, commandant du bataillon 51/22 Liberté, fin 1944-début 1945

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés
Eddy Isaac Florentin

Au recto, photographie d'identité d'Eddy Florentin, vers 1948-1950
Au verso, photocopie de la carte de membre de l'OJC d'Eddy Florentin

© Service historique de la Dfense  Droits réservés
Eugne Joseph Bass

Attestation de services dans la Résistance délivrée par Maurice Brener en faveur d'Eugène Bass.

© Yad Vashem   Droits réservés
Carte du 3e bataillon rgional de Damien NARDONE
© Archives famille Nardonne  Droits réservés
Tibor Weisz (Yves)

Juif hongrois, Tibor Weisz rejoint les FTP-MOI au sein du bataillon Liberté à Grenoble (Isère) puis du bataillon Carmagnole à Lyon. Il est fusillé le 27 mars 1944 au fort de la Duchère (Lyon).

© Muse de la Rsistance nationale, Champigny-sur-Marne  Droits réservés
Simon Fryd

Membre de l'Union de la Jeunesse Juive à Lyon, Simon Fryd intègre les FTP-MOI où il devient rapidement chef de groupe. Arrêté le 29 mai 1943,  il est guillotiné dans la cour de la prison Saint-Paul de Lyon le 4 décembre suivant. 

© Muse de la Rsistance nationale, Champigny-sur-Marne  Droits réservés
Sewek Michalak

Ancien volontaire des Brigades internationales, Sewek Michalak intègre le premier groupe de la 35e Brigade en formation. Dès février 1943, il est responsable technique interrégional de la 35e Brigade. Arrêté le 4 avril 1944, il est déporté à destination de Dachau le 3 juillet 1944 mais parvient à s'évader du train dans la nuit du 25 au 26 août 1944.

 

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés
Hlne Kro

Hélène Kro, membre du Deuxième détachement des FTP-MOI à Paris.

© Mmorial de la Shoah, Paris (France)  Droits réservés