"La Vérité française"

Ce qui se passe autour du musée de l'Homme n'est pas un cas isolé ; ailleurs, des dynamiques comparables s'enclenchent et débouchent sur d'autres rapprochements. Ainsi, Maurice Dutheil de La Rochère, colonel en retraite septuagénaire, monarchiste et patriote intransigeant, regroupe lui aussi des équipes actives à Paris, Versailles, Soissons, Compiègne, Sens et Blois. Le groupe Vérité Française en particulier, dont Jean de Launoy et Julien Lafaye sont les inspirateurs, se place dans son orbite.
Les activités du groupe sont très diverses. Leur but est de favoriser la Résistance sous toutes ses formes : recueillir des prisonniers évadés, guider leur passage en zone libre, cacher des réfractaires, organiser des dépôts d'armes (en particulier à Soissons) et enfin créer un périodique clandestin intitulé Vérité française.
Le 25 novembre 1941, au moment où les Allemands pensent ne plus rien ignorer de l'organisation, 80 arrestations sont opérées tant à Paris qu'à Soissons. Cette vague d'arrestations met fin à l'organisation.

Plan de l'expo

Crédits

Partenaires