"Confrérie Notre-Dame (CND)"

Ce réseau est sans doute le plus important réseau de renseignements militaires de la Résistance. Il est aussi l'un des tout-premiers créés en France, grâce à un agent exceptionnel envoyé vers la métropole dès l'été 1940 par le Deuxième Bureau de la France libre : Gilbert Renault dit "Raymond" (plus tard "Rémy"), qui donnera à son organisation le nom de Confrérie Notre-Dame afin de la placer sous la protection de la Vierge. Le réseau s'implante d'abord dans la France de l'Ouest et recrute des informateurs de qualité dans les ports de l'Atlantique (Bordeaux, Brest). Les informations sont transmises à Londres d'abord par courrier transitant par Madrid, puis par radio : la première liaison est établie en mars 1941 chez Louis La Bardonnie, en Dordogne, dont le petit groupe de patriotes a été le contact initial de "Rémy" en France.

Plan de l'expo

Crédits

Partenaires