"Les exécutions"

Le 18 juillet 1944, 29 des résistants arrêtés dans la région au cours des semaines précédentes sont amenés en car, depuis Marseille, dans un vallon isolé des bois de Signes. Après un simulacre de jugement devant des officiers allemands, au lieu-dit « ferme de Siamp », ces hommes sont exécutés sur place, dans une clairière, et leurs corps enfouis dans une fosse. Le 12 août, neuf autres résistants sont exécutés sur le même site et leurs corps enterrés dans une seconde fosse.

En exécutant ces 38 hommes dans les bois de Signes, les nazis infligent de lourdes pertes à la Résistance provençale, la privant, à la veille du débarquement de Provence, de plusieurs de ses responsables.

Le témoignage d’un rescapé, Ernest Quirot, des dépositions, une enquête de gendarmerie et le rapport d’autopsie du médecin légiste ont fourni des renseignements assez précis sur la manière dont les Allemands ont procédé aux exécutions. Pendant un certain temps, des informations contradictoires ont été recueillies sur la date de celles de juillet (18 ou 19 juillet). C’est finalement la date du 18 juillet 1944 qui a été retenue (et que nous utilisons ici).

Auteur(s) : Laetitia Vion

Plan de l'expo

Crédits

Bibliographie